REVUE DE PRESSE

O'Fish Parade

 

Exposition HUMAN JUNGLE

 Marie Pierre est à l'art singulier ce que Fellini est au cinéma. Il y a énormément de points communs entre ces deux créateurs. Comme le maestro italien, la plasticienne tourangelle impose définitivement ce que les critiques nomment souvent à tort et à travers, le " baroque ". Le terme  est censé définir des individus exubérants, grotesques, difformes qui peuvent apparaitre comme des caricatures vivantes. La réalité est loin d'être aussi simpliste. Les héros, héroïnes comme les seconds rôles sont en fait des humains à notre image : suréminents, dérisoires, pitoyables et apothéotiques à la fois. Seul, le talent d'artistes majeurs permet de donner cette dimension hors du commun à des personnages prodigieux qui sans eux demeureraient  dans une totale invisibilité.

 Chez Fellini et chez Marie Pierre, les maquillages et les costumes peuvent parfois être ostentatoires. Et alors ? Même si les motifs carnavalesques sont déployés et que le résultat tend vers une théâtralisation excessive, qu'importe ? Le réel et l'imaginaire, le rêve et la banalité quotidienne, l'hallucinatoire et l'univers familier ou encore le souvenir et le temps présent se confondent allégrement dans une mosaïque de visions hétérogènes. Les thèmes sont dès lors encore plus susceptibles d'être évoqués allusivement : la rupture temporelle, la parade sociale, les images d'enfance idéalisées ou fantasmées, l'angoisse métaphysique, les évocations dramatico-bouffones de l'Histoire mais aussi la joie, la fiesta, les couleurs et les feux d'artifice. Des cotes de l'Adriatique aux rivages bretons c'est le même air salé et iodé qui emplit les poumons de ces deux sublimateurs du quotidien.

A.Raisner

 

Image 2

 

Une expo bien ficelée 

Marie Pierre Fontaine ? Mais si vous connaissez ! C'est la tourangelle qui créait des christs et des drôles de madones, c'est elle qui fit celles qui avaient naguère ulcéré et poussé à bout les dames patronnesses. Rétrospectivement, Marie Pierre avait bien raison ! Il y en a marre du règne de la bien-pensance ou de la pensée unique qui triomphent aujourd'hui. Passée désormais à d'autres thématiques. Marie Pierre Fontaine se consacre aujourd'hui à différents sujets et part à l'assaut de nouveaux défis avec un même enthousiasme et une force de conviction toujours aussi remarquable. Sensible à toute détresse, l'artiste nous restitue, avec une poignante sensibilité, toute la palette des émotions et des sentiments humains. Son talent a d'ailleurs était reconnu puisqu'elle a figuré à la une de la Bible de l'Art Singulier. Si ces gars l'ont récompensée c'est bien parce que tout un chacun s'accorde à reconnaitre qu'elle s'attache à mettre en lien ses oeuvres avec la plus brûlante actualité. Elle va d'ailleurs présenter ses plus récentes réalisations à l'imprimerie, 35 rue Bretonneau. L'exposition se propose de nous faire découvrir de savoureux personnages, des chiens d'étrange allure, des chats à l'incroyable dégaine, des poissons japonais plus proches des lingues que des brochets, des lapins fantastiques, des bestioles inouïes d'une rare expressivité qui montrent des visages et des corps dont vous vous souviendrez longtemps. Mes chers amis, croyez moi sur parole, vous ne serez pas déçus : Il est incroyable le cycliste, il est époustouflant le navigateur, il est  beau le duc, il est émouvant l'aviateur et quant aux figures féminines, de beaux brins de filles bretonnes ou des pin-up américaines, elles sont aussi délicieuses qu'intrigantes et sont de celles qu'on aimerait enlacer !  Entre Bunny Parker, Kate Guth, Bobby Net ou Herman Speed se noueront à la file d'improbables idylles...Moi qui l'ai visité, j'ai vu dans sa chambre hier Galéjades et femmes qui s'allongent, Cokitchs et Têtes à clic et si vous souhaitez en savoir plus ou connaitre ses coordonnées, vous pouvez aussi aller jeter un coup d'œil sur sa page facebook ou sur son site : www.mariepierrrefontaine.com.

 

      Petite musique

Marie Pierre Fontaine est à l'art statuaire ce qu'Amalia Rodrigues est au fado ! Elle a en commun avec l'inoubliable interprète lusitanienne cette même sensibilité exacerbée, ce sens aigu de l'excellence et cette quête perpétuelle d'une perfection qu'elle veut croire à sa portéeLa créatrice tourangelle ne joue pas que sur un seul tableau. Elle s'exprime dans de multiples registres où se font écho humour et sentimentalité, clairvoyance et dérision,engagement et  humanisme. Au diapason d'un George Ré mi, l'artiste sait judicieusement mettre à leurs places respectives et Tintin et Milou. Dans l'œuvre de la plasticienne, les animaux nous révèlent leurs vrais visages et les humains dévoilent parfois une bestialité qu'ils peinent à dissimuler. De dos, de face ou de profil, chaque personnage nous offre de multiples facettes d'une personnalité souvent complexe mais toujours bouleversante et criante de vérité. Qu'il s'agisse de Cokitch ou de Galéjades, de Rocco au lapin du solstice, les nouveaux venus sont impatients de faire votre connaissance et de vous rencontrer à l'exposition " Human Jungle " qui se déroulera à Tours, 35 rue Bretonneau du 6 au 8 novembre prochain... Prenez en bonne note !

 

 

O'Fish Parade 2013

O'Fish Parade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon travail

Mon travail ne surgit pas ex nihilo, il est le fruit d'une longue réflexion concernant les rôles dévolus à l'Art, à l'artiste et à la fonction qu'il occupe dans la société. Cependant, pour échapper à tout snobisme ou à toute pédanterie, dès le départ, il y a un désir clairement revendiqué de choisir que mes créations soient immédiatement accessibles au plus grand nombre. Il ne s'agit nullement de " vulgarisation " mais de  " démocratisation ". En effet, contrairement à beaucoup d'autres qui souhaitent conserver à l'Art sa dimension élitiste en faisant en sorte qu'il soit " commercialement " réservé aux seuls nantis, j'ai décidé de ne réaliser exclusivement que des pièces uniques ( en un seul exemplaire )que tout un chacun peut  acquérir à partir de quelques dizaines d'euros !  Certes, certaines œuvres sont plus onéreuses mais néanmoins, même les pièces les plus ambitieuses ne dépassent pas un certain seuil.     Pour ce qui est de mon positionnement artistique, je refuse d'être rangée dans un genre ou un style, d'appartenir définitivement à tel ou tel registre, bref je ne suis pas de celle que l'on puisse aisément catégoriser, étiqueter et classer dans un tiroir ! Cela ne signifie nullement que je sois imperméable à de multiples influences bien au contraire ! Si aujourd'hui je suis qui je suis c'est grâce à de très nombreux références éclectiques qui vont de Niki de Saint-Phalle à Emile Gallé.... Je suis une plasticienne qui ne se prétend pas une révolutionnaire désireuse de mettre à bas tout ce qui a préexisté mais mon engagement est celui d'une femme de plein pied dans le XXIème siècle, avec des problématiques propres à mon époque. Il y a , par exemple,chez moi des considérations écologiques faisant écho à ce que proclamait Lavoisier ( rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ) mais j'espère pour autant qu'on ne me guillotinera pas en place publique...!!!!  J'essaie humblement et modestement d'apporter ma pierre à l'édifice en espérant éveiller des consciences et à sensibiliser mes contemporains à ce qui relève du " Beau ". J'ai la conviction qu'en me montrant honnête, intègre, je peux toucher un vaste public et lui faire partager mes enthousiasmes, mes coups de cœur ou mes indignations sans pour autant m'ériger en donneuse de leçons. Voilà pourquoi j'inscris mes créations dans une direction ludique, enjouée, colorée où l'humour n'est pas forcément une politesse du désespoir. Faire de l'art sur l'art, c'est rendre hommage à Bois Vian ( tout a été dit cent fois et bien mieux que par moi et si j'écris, c'est que ça m'amuse ) comme à Pierre Dac ( tout penseur avare de ses pensées est un penseur de radin ). Mais je suis très peu douée avec les mots, je m'exprime bien mieux avec mes mains et si les gens sont curieux de mieux me connaître, je les invite à venir voir ma prochaine expo.....

 Exposition "SOCIETY"

    Caricatures ?

    Visite de l'atelier 

    Article de presse mai 2013

    Critique d'Art : série "Galéjades"

    Critique d'Art : Les Madones et les Emplumés

    Totem et Tabou

    La récréation